Maison unifamiliale + Bureau d'architecture

IMG_5855.JPG
2018
Liège

Le bâtiment se compose de deux volumes sobres. Le volume principal
accueille les espaces de vie. Ses proportions (volume mince, allongé
R+1) ne sont pas sans rappeler le bâti historique (corps de logis). A
cette entité compacte, vient s’emboiter un volume secondaire en
rez-de-chaussée unique qui abrite l’entrée, un garage et un bureau
d’architecture. Ce volume secondaire permet une transition de la rue
vers le volume principal. Il répond également de manière plus juste aux
habitations situées en face. Le terrain étant en légère pente, l’impact
de la construction est limité, cette dernière va crescendo depuis la rue
vers le jardin.

Après réflexion à propos de différents modes constructifs et suite
aux essais de sol, nous travaillerons avec une ossature en bois. Ce type
de construction est plus léger qu’une construction traditionnelle, il
diminue donc les efforts sur le sol. De plus, la structure elle-même
devient isolante. Ainsi, pour une même épaisseur de mur, la performance
énergétique est accrue et les ponts thermiques sont largement diminués
voire éliminés.


Les espaces de vie s’ouvrent généreusement vers le jardin
orienté sud. Ils sont par ailleurs protégés de la surchauffe par une
casquette. Les accès à la maison et le bureau prennent place en partie
avant, côté rue. Cette disposition marque d’autant plus la distinction
entre partie privée et « semi-privée/publique ». Cette volonté claire de
marquer le statut des espaces est également présente à l’extérieure par
les haies. Il s’agit d’une distinction public/privé que nous retrouvons
dans l’environnement de la rue de la Belle Vue mais aussi dans le
village. (http://maxime-pin.be/?page=pro...)